La virginité comme symbole d’honneur

Rester vierge jusqu’au mariage pour les jeunes filles reste encore un puissant impératif. L’hymen est au centre de nombreuses traditions. Dans certaines cultures, les jeunes mariés doivent consommer le mariage immédiatement après la cérémonie, puis montrer le drap taché de sang pour prouver que la mariée était vierge. Dans cette logique, le corps des femmes est la propriété exclusive des hommes de la famille. ’honneur de la famille réside dans la virginité des filles.

Certaines femmes qui ont un hymen élastique par exemple et qui ne retrouvent pas de sang sur leur drap durant leur premier rapport sexuel sont condamnées injustement. Elles peuvent être jugées comme filles légères, elles peuvent être exclues de leur famille, violentées voire même tuées (c’est ce qu’on appelle les crimes d’honneur) parce qu’elles auraient déshonoré leur famille.

Il est important de distinguer « chasteté » et « virginité », la chasteté dépasse la virginité physique, c’est aussi un état d’esprit, on entend aussi parler de « la virginité de l’âme ». La chasteté consiste à adopter un comportement emprunt de pudeur (la virginité pouvant en faire partie). Elle concerne autant l’homme que la femme.

Les époux n’ont donc pas à prouver leur état sexuel (tradition du drap blanc tâché de sang ou certificat de virginité, hymenoplastie sont autant de comportements qui ne peuvent être justifiés par l’Islam). D’ailleurs les actes sexuels entre époux doivent rester cantonné à leur intimité.

L’humiliation de la preuve

Pour prouver qu’elles sont vierges, un test de virginité peut être pratiqué. Il s’agit d’une inspection des organes génitaux féminins destiné à déterminer si une femme ou une fille a eu des relations sexuelles vaginales. Il est prouvé que ces tests ont un impact négatif et dangereux sur la santé mentale et physique des filles et des femmes. La pratique des tests de virginité est une procédure chirurgicale controversée et potentiellement dangereuse.

A écouter, un extrait de notre interview de Khadija Ounchif à propos du contrôle sociale…



Lutter contre les injonctions

Bien que cette injonction de la virginité reste présente, dans certains pays du monde arabe, les mœurs évoluent. AWSA-Be travaille beaucoup sur ces questions, notamment lors d’ateliers au sein d’associations de femmes, afin de sensibiliser le public à ces pressions familiales et communautaires. Et permettre aux jeunes femmes de s’affranchir de ce contrôle et de leur rappeler que leur corps n’appartient ni à leur famille, ni à leur belle- famille.

A écouter, un extrait de notre interview de Zina Hamzaoui à propos du désir, de la virginité et du mariage…




Le syndrome de l’hypocrisie sexuelle arabe » de Joumana Haddad

« De nombreuses femmes arabes doivent demeurer vierges jusqu’au mariage. Dans un monde normal, cela passerait pour une blague de mauvais goût mais ce n’est pas le cas. Pas dans un monde arabe où un intérêt énorme est porté à la chasteté des femmes et à leur comportement moralement irréprochable. Pas dans un monde arabe où les hommes sont supposés accumuler les expériences sexuelles (plus il y en a, mieux c’est, forcément) mais où les femmes doivent attendre patiemment le « vainqueur » à qui elles donneront leur vagin immaculé. Pas dans un monde arabe où la notion d’honneur est intimement liée à ce qu’il y a entre les jambes d’une femme. Et où les corps des femmes sont considérés comme étant une propriété de l’homme. Pas dans un monde arabe où les femmes sont considérées comme étant des êtres humains surnaturels qui naissent et grandissent sans besoins sexuels, pulsions ou fantasmes. » (extrait de « Le syndrome de l’hypocrisie sexuelle arabe » de Joumana Haddad, poétesse et journaliste libanaise).

Sources :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :